sdaliL'oeuvre a été vendue chez Christie's à Londres, près de 4,8 millions d'euros.

Il s'agit de l'une des toutes premières oeuvres surréalistes de Salvador Dali. Réalisée en 1926, cette étude a donné lieu à la création d'un tableau dont la trace a été perdue, ce qui rajoute encore à la valeur de l'oeuvre que Bousquet avait achetée dans les années 1928-29 pour une somme de 3000 francs. Voici comment Bousquet raconte à Ginette (in Lettres à Ginette, Albin Michel) l'acquisition de cette oeuvre : 

"Gala Eluard, une jeune Russe délicieuse qui est venue à Carcassonne l'année dernière et qui est la meilleure des amies, passant un mois au bord de la mer en compagnie de Dali, s'est chargée de séduire le peintre en ma faveur, et de me faire vendre directement, en dehors de son contrat, une belle toile (1). Le dernier prix que l'on m'avait demandé étant ainsi coupé en deux, je me suis trouvé à la hauteur de l'achat : trois mille francs. Je n'ai jamais encore payé un tableau si cher. Mais je n'en aurai jamais eu de si beau. (...) Gala me l'a décrit dans une lettre : je ne l'aurai qu'au commencement du mois prochain. Il s'appelle Le miel est plus doux que le sang. Imagine un ciel et un sol, un corps de femme, un âne pourri couvert de mouches, des seins ailés dans les nuages, une véritable merveille". 

(1) En fait, il s'agit d'une huile sur bois. 

Plus d'infos sur Arnet